Vivre avec le terrorisme : ce qu’Israël nous enseigne

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter22Share on Tumblr0

[Attentats] Vivre avec le terrorisme : ce qu’Israël nous enseigne
L’Europe pourrait affronter des attentats terroristes fréquents dans le futur. Comment se préparer à vivre avec le terrorisme et que peut nous apprendre le cas d’Israël ?

Alors que les attentats se sont multipliés en Europe ces derniers mois, nous risquons de devoir nous habituer à vivre avec le terrorisme. Israël, démocratie régulièrement menacée par le terrorisme, peut nous apprendre beaucoup. C’est pourquoi nous avons interrogé Corinne Sauer, du think tank JIMS, basé en Israël.

Droit au port d’armes et sécurité privée pour contrer le terrorisme

La sécurité des citoyens ne viendra pas de l’État, ou au moins pas exclusivement. Israël a su associer fortement la société civile aux démarches de garantie de la sécurité de ses citoyens comme le souligne Corinne Sauer : « la société civile est très impliquée dans le combat contre le terrorisme en Israël, avec quatre axes clefs : déjà, un service militaire obligatoire pour presque tout Israélien. Ensuite, il est assez facile d’obtenir un permis de port d’armes et de nombreux citoyens sont armés. Cela a permis de stopper de nombreuses attaques terroristes. Troisième axe, même les enfants sont informés tôt sur la conduite à tenir en cas de risque, et les Israéliens n’hésitent pas à prévenir la police tôt. Enfin, de nombreux quartiers ou centres commerciaux ontleurs propres services de sécurité, avec des volontaires ou des entreprises privées ».

Des mesures qui peuvent nous sembler lointaines et difficilement applicables en France, mais qui font leur chemin. Combien de morts au Bataclan auraient pu être évités si les policiers présents dans la salle (hors de leurs horaires de service) avaient été autorisés à porter une arme ?

(A ce titre, le site www.arpac.eu milite pour un droit au port d’arme citoyen en France).

Vivre avec le terrorisme : quel impact sur la vie quotidienne ?

Au delà, c’est aussi l’impact de la « guerre contre le terrorisme » sur la vie quotidienne qui inquiète les Français, hésitant par exemple à prendre l’avion ou à aller au restaurant. Mais aussi un énervement face aux contrôles de sécurité à tout instant. En Israël, c’est une certaine résignation voire une acceptation de ces contrôles de sécurité qui prédomine : « la guerre contre le terrorisme est notre vie quotidienne et la société civile, partie prenante de cette guerre, a pris l’habitude d’être arrêtée et de voir ses sacs fouillés dans presque n’importe quel lieu public. C’est le prix que beaucoup sont prêts à payer pour vivre dans un environnement plus sûr ».

Le tout en cherchant au maximum à préserver les valeurs de nos sociétés libérales : « j’habite à Jérusalem, une ville très diverse, où toutes les communautés, Juifs comme Arabes, vivent ensemble, utilisent les mêmes transports en commun, travaillent, sortent ou font leurs courses dans les mêmes endroits ». « Nous essayons de maintenir la tolérance entre les communautés ».

Entretien avec Corinne Sauer, du Jerusalem Institute for Market Studies

Source

Europe Israël

 

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter22Share on Tumblr0