Le port d’arme ne transforme pas une manifestation en guerre civile : la preuve.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter82Share on Tumblr0

Les manifestations de police qui se multiplient montrent bien que des centaines de citoyens possédant le port d’arme et qui manifestent dans la rue ne posent aucun problème. Le problème, ce n’est pas les armes, ce sont les gens.

Les citoyens respectueux de la loi ne se transforment pas en bêtes sanguinaires parce qu’ils ont un permis de port d’arme. Les tireurs sportifs et les chasseurs ont tout autant accès aux armes que les policiers, dès lors qu’ils détiennent et il n’y a aucun problème non plus.
En revanche, pour tuer ou blesser des policiers, il n’y a pas besoin d’armes à feu, il suffit de couteau comme à Magnanville (le couple assassiné par un terroriste) ou de molotov (nombreux policiers brûlés lors de manifestations ou de guet-apens).

L’ARPAC

 

 

Durant le rassemblement de policiers à Toulouse mercredi 19 octobre.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, de nombreux policiers ont défilé de la place de la République aux Champs-Elysées, pour exprimer à nouveau leur colère.

Le Monde

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter82Share on Tumblr0