Perpignan : poursuivi, le fuyard s’arrête et tire sur un policier

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter10Share on Tumblr0
Perpignan : poursuivi, le fuyard s'arrête et tire sur un policier
L’homme a été placé en garde à vue pour « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

MICHEL CLEMENTZ
Dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 juillet, un homme a refusé d’obtempérer face aux policiers et a ouvert le feu.

L’intervention des services de police aurait pu virer au drame dans la nuit de mardi à mercredi. Il était environ 1 heure quand les forces de l’ordre ont été appelées en urgence dans le secteur du stade Jean-Laffon dans le quartier Mailloles à Perpignan. Là, les policiers de la BAC (brigade anticriminalité) ont trouvé un homme qui affirmait avoir été victime de violences avec arme.

Selon les premiers éléments, l’homme n’était pas blessé mais aurait été menacé avec un pistolet, dans le cadre d’un règlement de comptes qui pourrait être lié à un trafic de drogue. Une autre personne aurait déclaré avoir également été agressée par ce même individu qui aurait fait usage de son arme, sans pour autant l’atteindre, avant de prendre la fuite.

Le policier n’a pas été touché

Un dispositif de recherches est aussitôt mis en place dans tout le secteur quand très rapidement un homme correspondant au signalement a été aperçu à proximité, une arme à la main. Prenant les mesures de protection d’usage et tenant le suspect en joue, les agents ont intimé l’ordre au malfaiteur de déposer la sienne au sol. Or, l’homme a refusé d’obtempérer et s’est immédiatement échappé à pied. Les policiers se sont alors lancés à sa poursuite, quand quelques dizaines de mètres plus loin, le fuyard se serait retourné, leur faisant front et aurait ouvert le feu dans leur direction.

Le policier n’a pas été touché. Avec le renfort de ses collègues, ils ont finalement réussi à maîtriser le mis en cause qui a aussitôt été interpellé. Âgé de 29 ans, il a été conduit au commissariat où il a été placé en garde à vue pour « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Les investigations sont en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire et confirmer la nature exacte de l’arme utilisée. À l’issue de son audition, le suspect devait être déféré au parquet qui décidera des poursuites à son encontre.

(SOURCE : L’INDÉPENDANT)

Midi libre

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter10Share on Tumblr0