Le permis comme le réclame lARPAC pour le port d’arme ? La police valide

Share on Facebook520Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Share on Tumblr0

Cela fait un an déjà que l’ARPAC propose la mise en place d’un permis de port d’arme théorique et pratique. Aujourd’hui, la police s’apprête à faire passer à 124 000 de ses hommes et femmes ce qui se rapproche d’un code du port d’arme.


 

EN IMAGES – Quelque 124.000 policiers vont se former aux nouvelles règles grâce à quatorze scénarios mis en ligne. Pédagogique et choc.

Un cadre commun à celui des gendarmes

 

L’assouplissement de ces conditions d’emploi, que les policiers appelaient de leurs vœux depuis le drame de Viry-Châtillon, où quatre d’entre eux ont failli périr brûlés vifs dans leur voiture, est entré en vigueur le 28 février dernier. Inscrit dans l’article 435-1 du Code de la sécurité intérieure, le texte offre désormais un cadre commun à celui des gendarmes et des douaniers. Sous condition qu’ils agissent en cas d’absolue nécessité et de manière proportionnée dans l’exercice de leurs fonctions, qu’ils portent un uniforme ou un brassard, les policiers sont autorisés à utiliser leurs armes dans cinq situations.

 

 

Lire la suite sur Le Figaro

Share on Facebook520Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Share on Tumblr0