Paris : une mère et son fils attaqués, dépouillés et humiliés par six ados armés

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter92Share on Tumblr0

Si cette femme avait eu une arme à feu, elle aurait risqué de faire fuir ses agresseurs armés au lieu de tout perdre. Quel scandale ça aurait pu être alors !

Avant-hier à Avignon, une jeune touriste irlandaise se faisait détruire le visage à coups de chaîne aussi. Doit-on interdire les chaînes ?


Une Parisienne de 43 ans et son fils de 14 ans ont été attaqués par six adolescents dimanche après-midi rue de Courcelles (XVIIe). Sous la menace d’un couteau, la bande a pris aux victimes leurs téléphones, leurs deux vélos et un portefeuille qui contenait 30 €.

Ils ont également donné des coups de chaîne au jeune garçon pour obliger sa mère à donner le code de déverrouillage de son iPhone 6. Les voleurs ont ensuite utilisé le téléphone pour prendre un Uber. Mais seuls cinq d’entre eux ont pu monter à bord, le chauffeur ayant refusé le sixième.

C’est grâce au système de géolocalisation du portable que les policiers ont pu retrouver leur trace, boulevard Pereire (XVIIe). Les forces de l’ordre vont alors se lancer aux trousses de deux d’entre eux, repérés rue Jacques-Bingen, en train d’essayer de se cacher, après avoir jeté l’iPhone sous un véhicule. Les adolescents seront rapidement arrêtés et placés en garde à vue.

Trois adolescents arrêtés

Un troisième, frère d’un des deux premiers interpellés, s’est, lui, caché sous une voiture en stationnement rue de Tocqueville. Le collégien est également arrêté. Il tentera à son arrivée au commissariat de se débarrasser d’un trousseau de clés, qui s’avérera appartenir aux victimes. Leurs armes n’ont, elles, pas été retrouvées.

p>Les deux frères étaient inscrits au fichier des personnes recherchées. Le plus jeune, un adolescent fugueur de 14 ans, est notamment soupçonné d’un vol de sac à main à l’arraché, commis vendredi, avenue de Brunetière (XVIIe), à deux pas de la porte d’Asnières, où il vit. L’enquête a été confiée au commissariat du XVIIe arrondissement.

Le Parisien

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter92Share on Tumblr0