Une Nuit d’Élection Historique pour le Deuxième Amendement

Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on Twitter13Share on Tumblr0

L’ARPAC est heureuse de vous présenter un premier article étranger traduit par un de nos bénévoles !

C’est un communiqué de la NRA-ILA (National Rifle Association – Institute for Legislative Action) suite à l’élection de Donald Trump. Il vous fera découvrir le résultat de la présidentielle américaine du point de vue de défenseurs du Deuxième Amendement de leur Constitution. Le fameux amendement qui permet aux citoyens de porter des armes à feu aux États-Unis.

Un grand merci à Jacques-Henri de Beauvais pour sa rapidité et son dévouement !

 

ila

Une Nuit d’Élection Historique pour le Deuxième Amendement

JEUDI 10 NOVEMBRE 2016

 
La semaine dernière, nous avons observé comment les médias traditionnels – qui étaient devenus à peine plus qu’un Super PAC (Political Action Commitee ou comité d’action politique) pour Hillary Clinton – avaient essayé de faire croire que Donald Trump et ses partisans avaient déjà perdu. «Mais ce n’est pas aux médias et la campagne Clinton … d’écrire le dernier chapitre de cette histoire», avons-nous noté. «C’est à vous.»
Et vous l’avez fait. Vous l’avez vraiment fait. Une fois de plus, les membres et les supporters de la NRA (National Rifle Association) se sont avérés être la force politique la plus puissante en Amérique.
Dans ce que le Washington Post a qualifié de «bouleversement cataclysmique, historique», Donald J. Trump a choqué l’establishment politique et le monde avec une défaite solide de sa rivale, Hillary Rodham Clinton, dans leur combat pour la présidence des États-Unis.
Les statistiques finales ne seront pas connues jusqu’à ce que l’Arizona et le Michigan ne terminent de compter les votes. Mais à 03:00 heures mercredi matin, Trump avait dépassé les 270 votes électoraux nécessaires pour remporter la présidence. Clinton a appelé Trump pour le féliciter de sa victoire, et Trump a pris la parole pour s’adresser à la nation en tant que président élu.
«La nôtre n’était pas une campagne mais plutôt un mouvement incroyable et grand», a déclaré Trump. «C’est un mouvement composé d’américains de toutes races, religions, origines et croyances, qui veulent et attendent de notre gouvernement qu’il serve le peuple – et il servira bien le peuple.»
L’auteur du Post a qualifié la victoire de Trump de «développement politique le plus stupéfiant que j’ai jamais vu». Les politologues étudieront probablement la campagne de 2016 pendant des décennies.
Mais beaucoup d’Américains ordinaires pouvaient voir qu’un mouvement était en marche et qu’un vrai changement était dans l’air. Le nombre de panneaux électoraux pour Trump s’était multiplié, même dans les bastions démocratiques traditionnels. Les foules des rassemblements de Trump ont éclipsé celles de son rival. Et les prédictions répétées des médias sur le décès politique certain de Trump se sont infailliblement avérées erronées.
Votre NRA s’est avérée être l’une des amies les plus anciennes, les plus dévoués et les plus fidèles de Trump au cours de sa campagne historique. C’est parce que dans cette campagne, la question de la réglementation des armes à feu était au centre et à l’avant-plan de façon rarement vue dans la politique moderne. Hillary Clinton a fait des restrictions radicales sur les armes à feu une pièce maîtresse de sa campagne. Trump, en même temps, a été tout aussi sonore sur son soutien pour le Deuxième Amendement.
La NRA a endossé Trump en mai, lors de sa réunion annuelle à Louisville, dans le Kentucky. Après une saison des primaires républicaines contentieuses et bondées, la NRA a aidé à unir et à rassembler les partisans des divers candidats autour de l’engagement partagé pour le Deuxième Amendement et notre liberté de posséder des armes à feu.
La NRA a produit une série de spots publicitaires politiques percutants dans des états clés contestés. Les annonces mettaient en garde contre la malhonnêteté, l’hypocrisie, les politiques anti-armes de Clinton, et la question cruciale de l’obtention de la majorité pro-Deuxième Amendement de la Cour Suprême.
Et comme toujours, la NRA a lancé un appel pour aller voter qui reste l’un des meilleurs dans le business : 38.000.000 de courriers concernant les élections ont été envoyés ; 1,35 million d’appels téléphoniques en direct ont été effectués ; et 170 000 portes ont été frappées, le tout dans un effort ciblé pour assurer que les électeurs au plus fort impact (note : c’est à dire dans les états les plus contestés) se soient présentés aux urnes.
Ensemble, ces efforts ont matériellement contribué à la victoire de Trump. Les efforts de la NRA ont été si efficaces en fait, qu’ils ont été soulignés par les médias grand public et même par la propre machine de propagande anti-armes de Michael Bloomberg.
Mais rien de cela n’aurait été important, si vous – les membres de la NRA, les supporters et les bénévoles – n’avaient pas joué votre part. Votre activisme, votre détermination silencieuse et vos votes sont ce qui a finalement surmonté la machine Clinton, peut-être la campagne politique la plus sophistiquée, bien financée et soutenue par les médias de l’histoire américaine. En conséquence, la Maison Blanche va maintenant de nouveau représenter les intérêts des américains ordinaires.
Mais ce n’était pas qu’une course à la présidence où les forces en faveur de la liberté de porter des armes ont remporté d’importantes victoires.
Surtout, les électeurs américains ont maintenu une majorité pro-armes au Congrès et au Sénat. La NRA a endossé 249 candidats pour le Congrès, dont 233 ont gagné (avec les résultats d’une
élection encore en suspens). Et 21 des 25 candidats au Sénat approuvés par la NRA ont prévalu.
Protéger nos alliés au Sénat des États-Unis et renvoyer une majorité pro-armes à cette chambre sera crucial dans le processus de nomination et de ratification pour remplacer Antonin Scalia à la Cour Suprême.
Une majorité importante des sièges des gouverneurs restent également dans les mains des pro-armes au travers des états et nous avons été en mesure de battre l’initiative de vote de contrôle des armes à feu de Michael Bloomberg dans le Maine en dépit d’avoir massivement moins dépensé que sa campagne.
Dit simplement, le contrôle des armes à feu était sur le bulletin de vote cette saison électorale, et il a subi une défaite retentissante. Le solide pare-feu du Deuxième Amendement reste intact à travers tout le pays.
Comme toujours, les membres de la NRA et ses supporters feront la différence entre gagner et perdre lorsque les questions sur les armes passeront par le Congrès. Restez donc à l’écoute tandis que nous nous dirigeons vers un avenir qui semble de plus en plus brillant pour le droit de posséder et de porter des armes.

 

réactions

Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on Twitter13Share on Tumblr0