Le nombre de Belges disposant d’une arme à feu a doublé en 5 ans

Share on Facebook0Share on Google+2Tweet about this on Twitter60Share on Tumblr0
(Cet article de l’express live parle de port d’arme alors qu’en France on parlerait de détention, mais peu importe, les informations numériques sont bonnes à prendre)

En Belgique, 747.888 armes à feu ont été enregistrées, ce qui signifie une multiplication par deux par rapport au début de la décennie. Voilà ce qu’a annoncé le journal La Dernière Heure.

Il est difficile de trouver une raison claire à l’augmentation de la demande, même si lors de la demande obligatoire de port d’arme, les personnes ont souvent évoqué la pratique d’un sport.

Il faut souligner que c’est surtout dans le sud du pays qu’on peut remarquer un plus grand intérêt pour les armes à feu. En Wallonie, 347.113 armes ont été enregistrées contre 324.580 en Flandres. A Bruxelles, 76.205 autorisations ont été accordées.

Selon le journal, divers motifs peuvent être avancés pour expliquer cet intérêt croissant de la population belge. Ce phénomène est peut-être lié à la crainte de menaces terroristes, fait-on remarquer.

Mais il est possible que cela puisse être une réaction à une réglementation plus sévère sur le port d’armes. Cependant, il pourrait s’agir également d’un phénomène de mode.

Electronique

Une autorisation de port d’arme est demandée notamment pour la chasse ou pour des activités folkloriques, mais d’autres demandes concernent aussi une utilisation professionnelle. Il faut noter que la plus forte augmentation se remarque chez les autorités, pour lesquelles le nombre d’autorisations a augmenté de 30%.

Dans la province de Liège, il est maintenant possible de faire une demande d’autorisation en ligne. C’est une primeur pour la Belgique. Selon le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar, cette mesure a été prise surtout pour faciliter la procédure.

Via un guichet électronique, le demandeur n’a plus besoin de gaspiller du temps et de l’argent en déplacements pour remplir les diverses formalités. Le gouverneur souligne cependant que les mêmes conditions  sévères s’appliquent aussi bien lors de la demande électronique que lors de la demande traditionnelle.

 

Express live

réactions

Share on Facebook0Share on Google+2Tweet about this on Twitter60Share on Tumblr0