Lutte contre le terrorisme : et si on armait les femmes ?

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter27Share on Tumblr0

La plus grande angoisse du djihadiste n’est pas d’être tué, mais de l’être via la main d’une femme.

Parmi le florilège de phobies récemment diagnostiquées chez nos compatriotes occidentaux, il en est une dont on n’entend jamais parler : il s’agit de la hoplophobie. Pourtant une des plus répandues.

Ce terme issu du grec ancien hóplon (« arme ») et phóbos (« peur ») a été imaginé en 1962 par le colonel Jeff Cooper, spécialiste en armes à feu et écrivain, et sert, vous l’aurez compris, à caractériser la peur des armes à feu.

Ronald Noble, le secrétaire général d’Interpol, déclarait en 2013 que le port d’arme citoyen était la meilleure solution pour lutter contre les attentats. Quand bien même ses propos fussent vieux de trois ans, compte tenu des récents et dramatiques événements, il est fort peu probable que son opinion ait bougé d’un iota.

lire la suite sur Boulevard Voltaire

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter27Share on Tumblr0