L’université de Stanford confirme à l’appui de 14 ans de données que les « gun-free zones » sont dangereuses

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Share on Tumblr0

chattanooga-gun-free-zone

Via cnsnews.com

Les résultats proviennent des bibliothèques de l’Université de Stanford, qui ont compilé des données collectées sur les tueries de masse depuis 2002.

Ils ont confirmé ce qu’on savait depuis toujours : les tireurs des tueries de masse préfèrent cibler des zones interdites aux armes, où ils savent qu’il n’y aura personne pour les arrêter et où les victimes resteront sans défense.

Une tuerie de masse est clairement définie par une fusillade où 3 personnes ou plus sont blessées ou tuées (ceci n’incluant pas le tireur). Cette information ne tient pas compte des incidents en rapport avec les gangs ou le trafic de drogue.

Avec cette définition, 153 incidents ont été constatés depuis 2002.

La recherche de l’Heritage Foundation a déterminé que 54 des 153 incidents (35%) impliquaient un tireur ciblant des gens au hasard qui n’étaient pas des proches ou des adversaires du tireur.

Sur ces 54 incidents qui correspondent à ces critères, le tireur choisit des endroits où les armes à feu sont interdites dans 37 cas (69% des cas). Dans 17 cas sur 54 la fusillade se déroule dans un lieu où les armes à feu sont autorisées (31% des cas). Voir graphique

tueries de masse étude port d'arme

 

Des 17 fusillades qui se sont passées là où des citoyens pouvaient légalement porter leurs armes à feu, 5 (29%) se sont arrêtées quand le tireur a été arrêté ou ralenti par l’intervention d’un détenteur de permis de port d’arme. Si vous avez le choix d’aller dans une gun-free zone ou une zone où le port est autorisé, vous avez moins de chance d’être victime d’une tuerie de masse là où il est autorisé de porter ses armes.Toutes choses égales par ailleurs, si un tueur peut attaquer là où il a moins de chance de faire face à une résistance légitime et létale de la part de citoyens ordinaires, il le fera.

D&C a publié de nombreux autres articles où l’ont retrouve précisément ce concept, c’est une information essentielle et vitale à comprendre.

Les tueries de masse peuvent être empêchées ! Il y a eu de nombreux incidents où des citoyens ordinaires portant des armes ont pu prévenir des tueries de masse en mettant hors de nuire l’agresseur.

A méditer : prenez du recul et mettez-vous dans l’esprit d’un criminel prévoyant de faire une tuerie de masse. Où iriez-vous si vous aviez pour but de tuer autant de personnes que possible avant de vous faire prendre ? Là où il est illégal pour les autres de porter des armes à feu et de se défendre, bien sûr !

Nous pouvons prévenir les futures tueries de masse si plus de personnes commençaient à comprendre cette information, et commençaient à travailler dans leurs états et villes pour bannir les zones de mort que sont les gun-free zones. Votez pour les politiciens et les maires qui comprennent ça, votez pour ceux du gouvernement qui comprennent ce concept.
Voter pour bannier les gun-free zones, c’est voter pour protéger des vies dans l’avenir.

defendandcarry.com

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Share on Tumblr0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *