Les conséquences du « contrôle des armes » dans l’Histoire

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter34Share on Tumblr0

L’Histoire est condamnée à se répéter jusqu’à ce qu’on se décide à s’y intéresser

 

1911, la Turquie instaure le « contrôle des armes »
De 1915 à 1917, 1,5 million d’Arméniens, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

Génocide arménien

1929, l’Union Soviétique instaure le « contrôle des armes »
Entre 1929 et 1963, 20 millions de dissidents, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

NKVD répression soviétique

1935, la Chine établit instaure le « contrôle des armes »
De 1948 à 1962, 20 à 35 millions de dissidents politiques, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

Répression chinoise communiste

1938, l’Allemagne instaure le « contrôle des armes »
Entre 1939 et 1945, 13 millions de Juifs, de Tsiganes, d’homosexuels, de prisonniers politiques et d’autres, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

einsatzgruppen

1956, le Cambodge instaure le « contrôle des armes »
De 1975 à 1977, 1 million de gens instruits, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

genocide cambodgien

1964, le Guatemala instaure le « contrôle des armes »
Entre 1946 et 1981, 100 000 indiens Maya, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

Guatemala Genocide Maya

1970, l’Ouganda instaure le « contrôle des armes »
De 1971 à 1979, 300 000 Chrétiens, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

genocide ouganda

1994, le Rwanda instaure le « contrôle des armes »
En 1994, 800 000 Tutsi, incapables de se défendre, sont fusillés et exterminés.

genocide rwanda

Depuis la nuit des temps, ce qui fait la différence entre le peuple soumis et le peuple vainqueur, entre l’esclave et l’homme libre, a toujours été le droit de détenir et de porter une arme.

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter34Share on Tumblr0