Le couteau suisse est une arme !

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter7Share on Tumblr0

CouteauSuisse

Le couteau suisse devient une arme en Suisse !

Dès lors, certaines questions se posent:

  • devra-t-on demander un permis de port, pour trucider un saucisson ou décapiter une bouteille ?
  • les militaires seront-ils au bénéfice d’une dispense spéciale ou courront-ils le risque de se voir amender par la maréchaussée et de se faire confisquer l’outil, juste au moment où ils estimaient la trajectoire d’une grenade à fusil ?
  • les boutiques hors taxe des aéroports devront-elles demander (par exemple) à un émir un contrat entre particuliers ?
  • les innombrables boutiques pour touristes du pays devront-elles faire de même ?
  • quelle sera la sanction pour le port illicite (sans preuve d’un danger tangible en provenance du saucisson) d’une telle arme ?
  • enfin, pour se mettre en conformité avec l’UE, ne faudrait-il pas classer l’objet en catégorie C, avec déclaration obligatoire de tous les exemplaires en sa détention ?

 

Lire la suite sur

LesObservateurs.ch

 

 

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter7Share on Tumblr0