La fusillade est arrivée dans une autre gun-free zone : plus de 50 morts dans une boîte de nuit à Orlando

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter66Share on Tumblr0

gun-free-zone

Dans le UK Daily Mail on peut lire :

Le suspect islamiste qui a tué environ 50 personnes après avoir pris des otages dans un bar gay à Orlando a été identifié. Les sources policières ont identifié le tireur, qui portait un fusil d’assaut et une arme de poing, comme étant le citoyen américain Omar Mateen, de Port St-Lucie en Floride. Le tireur, qui est né de parents afghans, portait un dispositif suspect, possiblement une ceinture d’explosifs, quand il a ouvert le feu sur la piste de danse à l’intérieur du Pulse dans les premières heures ce matin. Au moins 50 personnes ont été tuées et 53 autres sont blessées dans ce qui est la plus mortelle des tueries de masse par fusillade dans toute l’Histoire américaine…

Vendredi, la chanteuse Christina Grimmie’s a été assassinée dans une gun-free zone à Orlando. Tôt ce matin, au moins 50 personnes ont été mortellement touchée par des tirs dans une boîte de nuit à Orlando — aussi une gun-free zone. Dans les deux cas, les médias n’ont pas encore précisé que ces attaques ont eu lieu là où les citoyens lambda ne pouvaient pas se défendre.

Depuis au moins 1950, seulement 1% des tueries de masse dans les lieux publics ont pris place là où les citoyens normaux avaient le droit de se défendre. La police est extrêmement importante pour arrêter les crimes, mais même si elle a été présente au moment de la fusillade de la boîte de nuit, ils ont dû avoir beaucoup de difficulté à stopper l’attaque. Les assaillants vont généralement d’abord tirer sur les vigiles en uniforme ou les officiers de police présents (l’attaque de Charlie Hebdo à Paris l’année dernière illustre bien ce point). Autrement, ils iront à un autre endroit où il n’y a pas de présence en uniforme.

 

Dans ce cas précis, la police est arrivée sur scène après que l’attaque est arrivée. Ceci illustre un autre point : c’est simplement impossible pour la police de protéger toutes les cibles possible.

Difficile d’ignorer combien ces tireurs de tueries de masse choisissent consciemment leurs cibles où ils savent que les victimes seront incapables de se défendre.

La loi en Floride où les gens peuvent porter des armes est très claire :

 

(12)(a) Un permis délivré dans cette section n’autorise personne à porter ouvertement une arme de poing ni à porter une arme à feu dans :
12. Aucune partie d’un établissement habilité à vendre des boissons alcoolisées pour la consommation sur place […]
CCW in Bars
Parmi les Etats qui ont récemment permis le port d’arme dans les places qui tirent plus de 50% de leurs revenus de l’alcool, on trouve : la Georgie (2014), la Louisiane (2014), le Dakota du Nord (2015), la Caroline du Nord (2014), l’Ohio (2011), la Caroline du Sud, le Nebraska, le Nouveau-Mexique, l’Oklahoma, le Dakota du Sud, le Texas, Washington et Wyoming. Cependant, certains états tels que la Californie distribue si peu de permis qu’ils pourraient aussi être bannis des bars.
Beaucoup des Etats qui permettent de porter une arme à feu dans un bar continuent à interdire la consommation d’alcool aux porteurs d’armes. Voici quelques autres lois d’états : Alaska, Idaho, Michigan (qui permet de porter une arme ouvertement si vous avez un permis), et le Montana (qui permet de porter ouvertement une arme à feu dans un bar), et l’Oregon.Les gens ont le droit de porter leur arme dans les restaurants qui ne tirent pas plus de 50% de leurs revenus de la vente d’alcool dans tous les Etats (encore, le Montana ne permet de le faire ouvertement qu’avec un permis).

Le Law Center to Prevent Gun Violence comporte de nombreuses erreurs sur les lois des Etats où le port d’arme est autorisé. Cet article du New York Times était faux à propos de beaucoup de lois des Etats à l’époque où il a été écrit.

Crime Research

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter66Share on Tumblr0