La FAQ de l’hoplophobe

Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on Twitter4Share on Tumblr0

L’argument-excuse : Les armes à feu sont faites pour tuer !

Notre réponse : Si les armes à feu ne servent qu’à tuer et non à sauver des vies, pourquoi la police et les gardes du corps en ont ? Les armes tuent, et c’est précisément pour ça qu’elles sont dissuasives.

 

L’argument-excuse : Tout le monde ne peut pas porter une arme sans savoir s’en servir. Elle devient dangereuse !

Notre réponse : Une voiture dans les mains de n’importe qui peut être également dangereuse : c’est pour celui qu’on a inventé le permis de conduire. Nous vous invitons à lire les conditions que nous proposons ici plutôt que d’imaginer que nous voulons distribuer des armes de guerre à n’importe qui dans la rue.

 

L’argument-excuse : Vous voulez dissuader les violeurs et les tueurs, moi je suis pour éduquer les gens à ne plus violer ni tuer ! Nous ne trouverons notre salut que dans l’éducation et la culture.

Notre réponse : Ah, donc au lieu d’armer les victimes potentielles, vous trouvez davantage raisonnable de changer l’Homme. D’accord. Pourtant on n’éduque personne à violer ni tuer, et pourtant même dans nos sociétés civilisées, nous avons des violeurs et des tueurs, donc ça ne marche pas très bien pour l’instant. Qu’est-ce qui vous empêche d’être pour le port d’arme en attendant que vos merveilleuses idées changent la nature de l’Homme ?

 

L’argument-excuse : Je suis d’accord avec tout, mais je sais qu’il m’est arrivé d’être à bout de nerf plusieurs fois et que si j’avais eu une arme j’aurais tué quelqu’un.

Notre réponse : Ce mythe a beau vous faire vibrer narcissiquement en vous donnant l’impression d’être « prêt à tout », mais pourtant, à moins d’être complètement malade, vous n’avez jamais saisi un caillou ou un couteau pour planter votre interlocuteur énervant. Dans le monde réel, et non le monde des fantasmes, une personne nerveuse aura forcément des antécédents judiciaires de violence, donc aura un casier judiciaire qui lui empêchera le port d’arme selon nos conditions.

D’ailleurs, si votre mythe du « tireur énervé » était juste, à l’Armée ou dans la police il y aurait des morts tous les jours entre collègues énervés ou entre subalternes et supérieurs, parce que l’ambiance n’y est pas rose tous les jours.

 

L’argument-excuse : Seuls les militaires et les policiers sont aptes à porter des armes : nous, simples citoyens, ne sommes pas à la hauteur d’une telle responsabilité.

Notre réponse : Un policier et un militaire est, par définition, un simple citoyen. Avant que le service militaire ne soit suspendu, tout citoyen était amené à porter des armes dans sa vie. Le tireur sportif de base s’entraîne bien plus souvent et bien mieux que le policier de base. Si vous êtes pour le port d’arme uniquement pour les forces de l’ordre, alors vous êtes pour le port d’arme selon nos conditions qui impliquent une « formation égale à celle des forces de l’ordre ».

 

L’argument-excuse : On n’a pas besoin d’arme pour se défendre, il suffit de faire un sport de combat !

Notre réponse : Si vous êtes un expert du combat à mains nues et que vous êtes sûr de mettre au tapis une bande armée de couteaux et de battes, c’est bien pour vous. Néanmoins la quasi-totalité des humains normaux sur cette Terre sont incapables de rivaliser seul à mains nues contre un groupe de voyous. Vous défendez votre privilège sans penser aux femmes, aux handicapés ou simplement aux hommes communs, en vous opposant au seul outil qui met tout le monde à égalité : l’arme à feu. Bref, vous êtes un parfait connard.

 

L’argument-excuse : Moi j’ai acheté une arbalète en vente libre, je n’ai pas besoin d’une arme à feu !

Notre réponse : Pourquoi pas un arc, une fronde, une sarbacane ou un javelot ? Sérieusement, est-ce que vous pensez que cette arbalète peut vous défendre face à un cambrioleur armé d’un pistolet, qui lui pourra vous tuer 15 fois pendant que vous avez un essai ? Votre vie est-elle si triste pour que vous vouliez la remettre entre les mains d’une arme archaïque ? Est-ce que vous emportez souvent votre arbalète quand vous faites vos courses ? Non, nous respectons les arbalètes, mais sérieusement, cherchez une autre excuse pour refuser le port d’arme à feu.

 

L’argument-excuse : Si les gens ont le port d’arme, ce sera le Far West !

Notre réponse : +1 point Far West. Le Far West n’est en réalité qu’une invention de hollywood fondée sur des mythes de grand banditisme dont l’écho a traversé les siècles tellement il ne se passait rien dans la plupart des régions du grand Ouest américain. Le taux d’homicides était en réalité largement inférieur à celui des villes modernes où les citoyens sont désarmés et livrés à la racaille qui a pu s’installer en raison de cette vulnérabilité bien citadine. Quant à trouver un rapport entre les tueries et port d’arme, bon courage.

 

L’argument-excuse : C’est comme aux Etats-Unis !

Notre réponse : +1 point perroquet. Bien que nos médias hoplophobes passent leur temps à diaboliser les Etats-Unis en oubliant qu’il s’agit d’un pays de 320 millions d’habitants aux nombreux conflits entre gangs et bandes armées illégalement armées (plus de 99% des victimes d’homicides par arme à feu ont des casiers judiciaires), les Etats-Unis ne sont vraiment pas un exemple qui sert les discours hoplophobes, à moins d’être particulièrement ignorant.

En effet, la criminalité a largement baissé ces dernières décennies depuis que le port d’arme a été adopté petit à petit par les états les uns après les autres. Pour connaître un minimum un sujet, il est mieux de ne pas faire que lire les gros titres des journaux entretenus par l’argent public : si vous recherchez la vérité, faites l’effort de vous renseigner avant de parler.

 

L’argument-excuse : Trouvez-moi une étude qui prouve que le port d’arme permet de réduire la criminalité !

Notre réponse : Les chiffres tendent à prouver une corrélation entre la baisse de la criminalité et le port d’arme. Voici quelques faits sur cette page. Si en revanche vous possédez entre vos mains une étude sérieuse qui prouve le contraire, nous serons ravis de l’analyser.

 

L’argument-excuse : Permettre aux gens de porter des armes, ça va être l’escalade de la violence, les voyous vont venir toujours plus armés !

Notre réponse : L’escalade de la violence n’est possible que lorsque la réaction à une agression est à peine supérieure à l’attaque. Si on sort une arme pour faire cesser l’agression au couteau d’une dame âgée, l’agression s’arrête tout simplement. Le voyou ne va pas revenir avec un lance-roquettes. Si vous croyez vraiment à ça, alors aucun argument ni aucune statistique ne viendra effacer ce fantasme hoplophobe. Croyez-vous qu’un simple racketteur ou un simple braqueur de station-service va risquer sa vie ou la prison pour meurtre, tout ça pour un porte-feuille ou une caisse avec quelques centaines d’euros ? Autant attaquer un fourgon blindé de convoyeur de fonds, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

 

L’argument-excuse : Les armes ça tue !

Notre réponse : Les armes tuent dans les mains des criminels, et les criminels se foutent des restrictions de la loi. Par contre, les armes dans les mains des citoyens responsables sauvent des vies : consultez cette page.

 

Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on Twitter4Share on Tumblr0