Il tire sur son cambrioleur à Soumagne: « C’était lui ou moi »

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter11Share on Tumblr0

VIDÉO Jean a tiré sur l’un des hommes qui avait pénétré dans son habitation à Soumagne, rapporte Sudpresse. Il a été libéré car la piste de la légitime défense est pour le moment privilégiée. Le cambrioleur, lui, est toujours dans un état préoccupant après avoir été touché au dos.

Vers 5h mercredi matin, Jean a entendu du bruit dans son habitation. Lorsqu’il descend au rez-de-chaussée, il ne s’attendait certainement pas à tomber face à deux cambrioleurs.  Les deux hommes l’ont attaqué avec un tournevis. « Ils m’ont agrippé par les cheveux, ils m’ont jeté par terre et roué de coups de pied sur tout le corps. Ils voulaient absolument que j’ouvre le coffre mais je n’y arrivais pas car je n’avais pas mes lunettes. Ils me les ont jetées à la figure et m’ont à nouveau frappé », confie l’homme de 66 ans dans Sudpresse.Jean est alors remonté à l’étage pour aller chercher un revoler en sa possession. Quand il redescend, il voit les deux hommes s’enfuir au loin. « Le dernier venait de sauter par la fenêtre lorsque je lui ai crié de ne plus bouger. Il s’est retourné vers moi et a pointé vers moi un pistolet qu’il venait de trouver dans mon coffre. Je savais que ce pistolet était chargé et en bon état de marche. Je n’ai pas eu le choix, c’était lui ou moi et j’ai tiré le premier. Je n’ai pas tiré pour tuer mais pour sauver ma vie. Tout simplement. »

Blessé par une balle dans le dos, le cambrioleur, un certain Gaël Delord, a été opéré après avoir été conduit aux urgences par une connaissance. Il avait bénéficié d’un congé pénitentiaire à la prison de Marneffe.

Jean, lui, a été libéré dans l’après-midi. Le procureur du Roi de Liège, Philippe Dulieu, privilégie pour le moment la thèse de la légitime défense.

7sur7.be

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter11Share on Tumblr0