Citations

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on Tumblr0

« Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. »
— Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 18 août 1789

 

« Il est impossible d’imaginer une aristocratie plus terrible que celle qui s’établirait dans un État, par cela seul qu’une partie des citoyens serait armée et que l’autre ne le serait pas ; que tous les raisonnements contraires sont de futiles sophismes démentis par les faits, puisque aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. »
— Assemblée nationale, séance du mardi 18 août 1789,, Le Moniteur universel, n° 42, p. 351

 

« Les criminels seront toujours armés et aucune loi ne les désarmera. La loi peut les forcer à cacher leurs armes, mais ils sauront toujours le moment venu être plus armés que leurs victimes. Les lois prohibant le port d’armes ne sont pas autre chose que des lois qui désarment des victimes potentielles. »
— François-René Rideau

 

« Si l’homme est « mauvais », et qu’il faut prohiber les armes, les premiers qu’il faut désarmer sont les policiers et les militaires. Personne n’a jamais pu expliquer pourquoi il faudrait désarmer les uns et armer les autres, et il n’y a, par hypothèse même, pas moyen de le faire. »
— Mickaël Mithra

 

« Les prohibitions des armes aux États-Unis ont leurs origines dans la législation raciste étudiée pour désarmer les esclaves et les Noirs libres. Il vaut la peine d’étudier la phraséologie de cette législation : elle avait pour dessein de non seulement de refuser aux Noirs le pouvoir politique des armes, mais également de les empêcher d’aspirer à la dignité d’hommes libres. »
— Eric S. Raymond

 

« Les lois qui interdisent le port d’armes […] ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre des crimes. De telles lois rendent la situation pire pour ceux qui sont agressés et meilleure pour ceux qui agressent. Elles servent à encourager l’homicide plutôt qu’à l’empêcher, car il y a moins de risques à attaquer un homme désarmé qu’un homme armé. »
— Thomas Jefferson

 

« On ne peut jamais savoir ce qu’il peut advenir d’un homme qui possède à la fois une certaine conception de ses intérêts et un fusil. »
— Georges Clemenceau

 

« [Faussement utiles] sont encore les lois qui défendent le port d’armes, lois qui, n’étant suivies que par des citoyens paisibles, laissent le fer dans la main du scélérat accoutumé à violer les conventions les plus sacrées, et conséquemment à ne pas respecter celles qui ne sont qu’arbitraires et de peu d’importance ; lois qu’on doit enfreindre sans peine et sans périls ; lois enfin dont l’exécution exacte anéantirait la liberté personnelle, si précieuse pour l’homme, si respectable pour le législateur éclairé, et soumettrait l’innocence à toutes les vexations réservées pour le crime. Elles ne servent qu’à multiplier les assassinats, en livrant le citoyen sans défense aux attaques du scélérat ; ces lois qui rendent la condition de l’assaillant meilleure que celle de l’assailli ; qui sont plutôt la suite de l’impression populaire dans quelques circonstances effrayantes que le fruit et le résultat de combinaisons sages ; ces lois enfin que dicta bien plutôt la peur du crime que la volonté raisonnée de le prévenir. »
— Cesare Beccaria

 

« Un des grands paradoxes de notre société moderne « civilisée » est que dans la plupart des endroits où l’on ne sent pas la nécessité de porter une arme pour se défendre, on peut légalement s’en procurer une si on le souhaite. Tandis que dans la plupart des endroits où l’on sent le besoin immédiat et justifié d’avoir une arme, c’est interdit. »
— James Wesley Rawles

 

« Après une tuerie de masse, l’État veut toujours désarmer les gens qui n’y sont absolument pour rien. »
— William Burroughs

 

« Le nombre de crimes violents dans une société dépend de la proportion d’hommes violents dans la population. Ainsi, les sociétés paisibles n’ont pas besoin d’interdictions d’armes et dans les sociétés violentes, de telles interdictions ne servent à rien. »
— Don. B. Kates, Lois sur les armes autour du monde — sont-elles réellement efficaces ?

 

« L’emploi des armes est le dernier et nécessaire recours de quiconque est agressé. »
— Vladimir Volkoff

 

« Au quotidien la libre possession d’une arme dissuade les malfaiteurs et assure aux forces de l’ordre un soutien civique. Une large distribution des armes dans un peuple libre permet de limiter les abus de la part de la police ou de l’armée, et de pallier leurs insuffisances. »
— Jan Laarman, Aux Armes Citoyens, Libres ! 100 idées, 100 auteurs

 

« De nouvelles prohibitions des armes et restrictions ne feront que retirer les armes des mains des gens honnêtes. Les criminels n’obéissent pas aux lois. C’est la définition d’un criminel : quelqu’un qui enfreint la loi. Seuls les honnêtes citoyens obéissent aux lois et possèdent des armes légales. »
— Guns Save Lives

 

« Si, comme Mao-Tse-Toung le dit, le pouvoir est au bout des fusils, eh bien je préfère ce pouvoir réparti sur tous les citoyens du pays plutôt que de le savoir monopolisé par un petit groupe. »
— Oskar Freysinger, le 18 février 2011

 

« La peur des armes est un signe de retard dans la maturité sexuelle et émotionnelle. »
— Sigmund Freud, Introduction à la psychanalyse

 

« Si Jésus avait eu une arme, il serait encore en vie aujourd’hui ! »
— Homer Simpson (humour), Homer goes to Prep School, 06/01/2013 [6]

 

« Dieu a créé les hommes, Samuel Colt les a rendus égaux. »
— Samuel Colt

 

« Il est souvent plus facile pour nos enfants de se procurer une arme que de trouver une bonne école. La raison en est peut-être que les armes sont vendues pour faire un profit, tandis que l’enseignement est fourni par l’État. »
— David Boaz

 

« Désarmer le peuple est le meilleur et le plus efficace moyen de l’asservir. »
— George Mason

 

« Comment expliquer cette préférence perverse de l’État pour la sécurité des criminels plutôt que celle des honnêtes gens ? Parce que l’État se veut le seul dispensateur de salut : appelez la police. L’État déteste le sentiment de souveraineté individuelle que favorise la possession d’une arme. Et si l’État avait peur de ses sujets au début du 20e siècle, alors que les rumeurs de révolution servirent de prétexte aux premiers contrôles généralisés (1911 à New York, 1920 en Angleterre), il les craint bien davantage à l’aube du 21e. »
— Pierre Lemieux, Confessions d’un coureur des bois, 2001

 

« La seule chose qui puisse arrêter un méchant avec une arme à feu, c’est un gentil avec une arme à feu. »
— slogan de la National Rifle Association

 

« Si vous êtes en faveur du contrôle des armes à feu, alors vous ne pouvez être opposé aux armes, parce que des armes seront nécessaires pour désarmer les gens. Vous n’êtes donc pas anti-armes à feu. Vous aurez besoin des armes de la police pour enlever les armes des autres. Donc, vous êtes très favorable aux armes, vous croyez seulement que seul l’État (qui est, bien sûr, si fiable, si honnête, moral et vertueux …) devrait être autorisé à posséder des armes. Le contrôle des armes à feu n’existe pas, ce qui existe est la centralisation de la possession d’armes entre les mains d’une petite élite politique et de leurs sbires. »
— Stefan Molyneux

 

« Le deuxième amendement [de la Constitution des États-Unis d’Amérique] n’a pas été écrit pour nous permettre d’aller à la chasse, mais pour tirer sur le pouvoir s’il arrivait que celui-ci passe aux mains de tyrans. »
— juge Andrew Napolitano

 

« Comprendre la longue, sordide histoire du contrôle des armes en Amérique est une clé pour comprendre les dangers du désarmement. »
— Niger Innis

 

« Dans les affaires religieuses et séculaires, les plus ferventes croyances attirent des suiveurs. Si vous êtes modéré – si vous êtes un modéré en avortement, si vous êtes un modéré en contrôle des armes, ou si vous êtes un modéré dans votre foi religieuse – ça n’évolue pas en une croisade où on a soit raison soit tort, où on est bon ou mauvais, avec nous ou contre nous. »
— Jimmy Carter

 

« Comprendre la longue, sordide histoire du contrôle des armes en Amérique est une clé pour comprendre les dangers du désarmement. »
— Niger Innis

 

« Chicago est connue pour ses bons steaks, ses magasins chers et sa belle architecture. Malheureusement, la Windy City a aussi une réputation de corruption politique, de crimes violents et d’une des plus stricte loi de contrôle des armes de tout le pays. »
— Bob Barr

 

« Là où vous avez le plus de citoyens armés en Amérique, vous avez le plus bas taux de crime violent. Là où vous avez le pire contrôle des armes, vous avez le plus haut taux de crime. »
— Ted Nugent

 

« En 1911, la Turquie a établi le contrôle des armes. De 1915 à 1917, 1,5 millions d’Arméniens, incapables de se défendre eux-mêmes, furent exterminés. »
— Joe Wurzelbacher

 

« En 1939, l’Allemagne a établi le contrôle des armes. De 1939 à 1945, 6 millions de Juifs et 7 millions d’autres incapables à se défendre eux-mêmes, furent exterminés. »
— Joe Wurzelbacher

 

« J’ai une politique très stricte de contrôle des armes ; s’il y a une arme à feu dans le coin, je veux être à son contrôle. »
— Clint Eastwood

 

« Le contrôle des armes signifie le contrôle. Ca signifie contrôle pour le gouvernement et le gouvernement commence à contrôler le peuple. »
— Luke Scott

 

« L’éditorial du New Yorks Times est comme un plateau Ouija qui aurait seulement trois réponses, peu importe la question. Les réponses sont : plus de taxes, plus de restrictions de la liberté d’expression politique et un contrôle des armes plus stricte. »
— Ann Coulter

 

« Est-ce que les pays avec de sévères lois de contrôle des armes ont un taux de criminalité plus bas ? Seulement si vous sélectionnez ce qui vous arrange. »
— Thomas Sowell

 

« Une femme qui demande davantage de lois de contrôle des armes, c’est comme un poulet qui soutient Colonel Sanders. »
— Larry Elder

 

« Concernant les défenseurs du contrôle des armes, je n’ai aucun espoir qu’aucun fait que ce soit ne changera la moindre ride de leur pensée – ou manque de pensée. »
— Thomas Sowell

 

« Les moments de crise comme la fusillade de Newtown, tendent à produire de brefs pics d’intérêt populaire pour le contrôle des armes. Mes recherches sur l’attention médiatique suggèrent que ces pics sont extrêmement passagers, et qu’ils pourraient devenir de moins en moins intenses. »
— Ethan Zuckerman

 

« Bien avant que le contrôle des armes soit présenté comme une mesure de « bon-sens », le concept fut promu comme un moyen de garder les minorités ethniques dans une position inégale tout en apaisant les peurs des blancs. »
— Niger Innis

 

« Cette bataille pour le lois de « bon-sens » de contrôle des armes dressent l’émotion et la passion contre la logique et la raison. Comme trop souvent dans ce genre de combat, la logique perd. Donc, attendez-vous à davantage d’arguments insensés, sinon nocive, lois de « contrôle des armes ». Bonne nouvelle – si vous êtes un escroc. »
— Larry Elder

 

« Le fusil lui-même n’a pas de dimension morale, puisqu’il n’a pas de conscience. Naturellement, il peut être utilisé par un homme mauvais pour de mauvais desseins, mais il y a davantage d’hommes bons que de mauvais, et tandis que ces derniers ne peuvent pas être persuadés de rentrer sur le droit chemin grâce à la propagande, ils peuvent en revanche être corrigés par des hommes bons avec des fusils. »
— Jeff Cooper

 

« Pour conquérir une nation, commencez par désarmer ses citoyens. »
— Adolf Hitler

 

« Le meilleur endroit où mettre vos armes à l’abri, c’est entre les mains de votre ennemi. Il est dans votre plus grand intérêt d’être sans défense pendant que ceux qui vous dirigent détiennent toutes les armes. Après tout, le gouvernement sait ce qui est le mieux pour vous. »
— Jarod Kintz

 

« Et ils ignorent que le but de l’épée est de sauver chaque homme de l’esclavage. »
— Marcus Annaeus Lucanus

 

« L’inconvénient du contrôle des armes, c’est le génocide. »
— John Ross

 

« Si les frontières ne sont pas sécurisées et si le citoyens ne sont pas autorisés à posséder des armes à feu, alors les attaques terroristes vont continuer. »
— Alek Skarlatos, héros du Thalys

 

« Vous pensez vraiment que s’il y avait eu dans l’assistance quelques personnes armées et entraînées, cela se serait passé de la même façon ? Je ne le crois pas. Ils auraient tué les terroristes. C’est du bon sens […] Je possède en permanence une arme sur moi. Je peux vous dire que si j’avais été au Bataclan ou dans un des cafés, j’aurais tiré. Je serais mort peut-être, mais j’aurais dégainé. Vous avez, en France, des lois extrêmement strictes sur le port d’armes. Je sais qu’il est pratiquement impossible à un citoyen français lambda d’en avoir. Très bien. Mais du coup, les seuls qui avaient des armes au Bataclan et ailleurs, c’étaient les tueurs ! Pas une balle, pas un projectile tiré en leur direction ! Votre police et votre gendarmerie ont fait un beau travail, mais en les attendant, c’était open bar pour le massacre. Vous vous imaginez ? 130 morts, des centaines de blessés, des vies estropiées à jamais. C’était le tir aux pigeons. Les types tiraient en toute impunité, tranquillement, sans problème. Vous pensez vraiment que, s’il y avait eu dans l’assistance quelques personnes armées et entraînées, cela se serait passé de la même façon ? Je ne le crois pas. Ils auraient tué les terroristes.

C’est du bon sens. Il faut savoir se défendre. C’est ce que je dis à mon entourage, à mes amis, à mes enfants. Je possède en permanence une arme sur moi. Je peux vous dire que si j’avais été au Bataclan ou dans un des cafés, j’aurais tiré. Je serais mort peut-être, mais j’aurais dégainé. Le pire, c’est l’impuissance et l’impossibilité de répliquer à qui veut votre mort. Comprenez-moi bien : l’arme n’est qu’un instrument. Le bon citoyen qui obéit à la loi n’a pas besoin de l’utiliser. Mais les types qui sont rentrés au Bataclan avec leur AK47 savaient pertinemment qu’il n’y avait pas un seul être humain armé dans l’établissement. Pas un seul. Ils étaient comme des enfants dans un magasin de friandises. Ils pouvaient s’en donner à cœur joie, sans risque d’être interrompus avant quelque temps. La même chose s’est passée avec la rédaction de Charlie Hebdo. Les tueurs savaient très bien que les journalistes n’étaient pas armés. »
— Donald Trump après le 13 novembre

 

« La force du corps engendre la force de l’esprit. Quant à la forme d’exercice nécessaire, je te conseille les armes à feu. S’il est vrai qu’elles ne constituent qu’un exercice physique plutôt médiocre, elles rendent l’esprit audacieux, entreprenant et indépendant. »
— Thomas Jefferson

 

« Ou bien tous les hommes libres ont le droit de posséder et de porter des armes, ou bien c’est un privilège des criminels d’une part, de la nomenklatura policière et des favoris du régime d’autre part »
— Pierre Lemieux, Le droit de porter des armes

 

« Le droit de posséder et de porter des armes rappellerait aux hommes la nature, les avantages et les règles de la liberté. »

— Pierre Lemieux, Le droit de porter des armes

 

« L’erreur la plus insensée que nous puissions commettre serait de permettre aux races assujetties de posséder des armes. L’histoire montre que tous les conquérants qui ont laissé les races qu’ils avaient assujetties porter des armes ont ainsi préparé leur propre chute. »
— Adolf Hitler

 

« Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété et la résistance à l’oppression. »
— Article 2 de la Declaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

 

« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, il ne sera pas porté atteinte au droit du peuple de détenir et de porter des armes. »
— Deuxième amendement de la constitution des États-unis d’Amérique

 

« D’aucun homme tu n’auras peur
Même plus grand, plus fort que toi.
Dans le danger, fie-toi à moi
Car j’égaliserai les chances.
»
— Inscription sur les premières carabines Winchester

 

« En somme, si l’on peut donc reconnaître un effet aux législation sur les armes, c’est bien d’avoir réservé de facto le monopole des armes à la police et aux criminels. Les honnêtes gens, eux, sont plus désarmés que jamais, alors même que la police n’a jamais été aussi peu capable de les protéger. »
— Paul Lycurgues, Aux Armes Citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense

 

« Chaque innocent qui prend les armes fait reculer le crime partout ; ce n’est pas tant une balle que craint fondamentalement le criminel, mais plutôt la possibilité d’une balle. Le devoir de fuite imposé par la jurisprudence, quoique légale par définition, n’est donc pas seulement injuste : il est aussi immoral. »
— Paul Lycurgues, Aux Armes Citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense

 

« On peut considérer cela comme le ciment de la liberté. Le droit à l’autodéfense est la première loi de la nature, alors que la plupart des gouvernements se sont ingéniés à le confiner dans les limites les plus étroites possible. »
— George Tucker

: .

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on Tumblr0