Brésil : quand on donne la parole au peuple, il dit oui aux armes !

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter14Share on Tumblr0

Le référendum brésilien sur l’interdiction du commerce des armes et des munitions est un référendum national qui s’est tenu le 23 octobre 2005 au Brésil.

Le référendum avait pour but de valider l’article 35 de la loi brésilienne sur le désarmement, qui prévoyait l’interdiction de la vente d’armes à feu et de munitions aux civils sur l’ensemble du territoire national. La loi sur le désarmement (Estatuto do Desarmamento en portugais) est la loi fédérale n° 10826, adoptée par le Congrès le 22 décembre 2003, durcissant la législation concernant l’enregistrement, le port et le commerce des armes à feu au Brésil. Elle comporte une série de mesures visant à contrôler la vente et la détention d’armes à feu, et à interdire le port d’arme pour tous à l’exception des forces de l’ordre.

Alors que les sondages prévoyaient une victoire du « oui », soit la validation de l’interdiction, c’est le « non » qui l’emporte avec un total de 63,94 % des voix.

Wikipédia

 

En 2012, le Brésil a vu le nombre de permis de port d’arme délivrés dans le pays augmenter de 378%.

Parmi les 31.500 concessions qui permettent aux Brésiliens de s’armer, 60% sont allées à des civils.

[…]

Slate

réactions

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter14Share on Tumblr0