FAQ sur l’ARPAC

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on Twitter4Share on Tumblr0

La Foire Aux Questions sur l’ARPAC

Beaucoup de questions nous ont été posées suite à l’ouverture des adhésions, nous ouvrons donc une FAQ afin de répondre à vos interrogations les plus courantes. Elle sera tenue à jour.

 

 

 

Quelles sont les références de l’ARPAC ?

 

Association : ASSOCIATION POUR LE RETABLISSEMENT DU PORT D’ARME CITOYEN (ARPAC).

Identification R.N.A. : W751236496
No de parution : 20160049
Département (Région) : Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police.
Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la préfecture de police. ASSOCIATION POUR LE RETABLISSEMENT DU PORT D’ARME CITOYEN (ARPAC). Objet : vise le rétablissement et la pérennisation du droit naturel et imprescriptible de l’Homme à se défendre individuellement et d’avoir accès aux moyens qui s’y rapportent. Siège social : Boîte 37, 23, rue du Départ, 75014 Paris. Date de la déclaration : 9 novembre 2016.

Télécharger le témoin de publication

 

Pourquoi des fondateurs de l’association préfèrent rester anonymes ou discrets ?

 Aucun fondateur n’avait envisagé la question de son exposition personnelle. Quand la question s’est posée certains militants du premier jour, pour des raisons professionnelles ou personnelles, ont même jugé devoir stopper leur engagement. Les 2 administrateurs ne sont  évidemment pas anonymes.

L’anonymat est un moyen de se préserver des pressions.

 Nous protégeons le droit à la vie privée de tous nos membres qu’ils soient fondateurs ou cotisants et nous ne divulguerons aucune information en ce sens.

 

Pourquoi une cotisation de base à 20 € ?

 Nous avions prévu une cotisation de 10€ afin de rassembler un maximum d’adhérents. Lors d’une réunion avec différents partenaires engagés pour des causes proches des nôtres nous avions évoqué l’ouverture de nos adhésions. Leur réaction a été sans équivoque : c’est une erreur de demander aussi peu. L’expérience leur a appris que si la différence entre 10 et 20€ ne fera qu’une différence limitée pour les personnes qui s’engagent -et ne change finalement que peu le nombre d’adhérents- cela en fait une essentielle pour l’association ! Or nous comptons réussir.

 Nous communiquerons sur les projets nécessitants des dépenses ce qui vous permettra de voir à quoi sert votre cotisation. Le rapport financier annuel sera disponible en ligne après l’assemblée générale de l’ARPAC.

 

A quoi ça sert d’adhérer à l’ARPAC ?

 Le premier intérêt de la cotisation à une association loi 1901 est de soutenir financièrement son but. Le but de l’ARPAC est le suivant :

 L’ARPAC vise le rétablissement et la pérennisation du droit naturel et imprescriptible de l’homme à se défendre individuellement et d’avoir accès aux moyens qui s’y rapportent.

 Les premiers dons et l’argent des premières cotisations ont été utilisés pour le remboursement des dépenses individuelles faites pour l’ARPAC comme les déplacements pour les interviews, les réunions avec des partenaires, l’hébergement physique de l’association et une multitude de frais courants comme les courriers recommandés ou encore l’impression de cartes de visites.

 Une fois les frais de fonctionnement payés et la réunion des fonds pour les premiers projets en cours nous discuterons des investissements avec les membres actifs et les communiquerons ultérieurement en ligne. Le rapport financier annuel sera disponible en ligne après l’assemblée générale de l’ARPAC.

 

A quoi nous donne droit le fait d’être adhérent ?

 La cotisation vous donne le droit de participer activement à notre lutte pour le port d’arme avec nous et notre aide.

 Nous proposons un forum dédié et un tchat en direct aux membres qui veulent faire du lobbying afin de s’organiser, sur internet et localement. Ils seront aussi consultés sur nos actions et les choix à prendre, le budget et toutes les informations utiles à connaître.

 Plus prosaïquement lorsque vous adhérez vous recevez :

 -Pour la cotisation simple et couple une carte de membre nominative et numérotée, un autocollant et à la première cotisation un écusson et 5 flyers. Les premiers envois seront effectué fin mars 2017.

 -Pour les cotisations supérieures vous recevrez à terme des goodies, selon le niveau de cotisation.

La FAQ sera mise à jour au fil du temps.

 Nous prévoyons aussi des partenariats avec des armureries qui offriront des avantages aux membres.

 

Pourquoi l’ARPAC ne soutient pas la mise au service de l’individu porteur d’arme à un secteur public, privé ou à une milice légale ou non ?

 Nous revendiquons le droit individuel de se défendre. Milices, secteur privé et public impliquent une inféodation de l’individu : cela n’est pas notre objet. Nous voulons éviter toute récupération, confusion et manipulation. Nous parlons d’un droit fondamental, pas de droits particuliers avec un embrigadement des citoyens au service d’une fonction ou d’une qualité autre que la citoyenneté.

 De plus la sécurité engendrée par le port d’arme repose sur les primo-intervenants, c’est à dire les personnes ayant le port réparties au hasard de la population en tous lieux et tous temps et qui en se défendant, défendent l’ensemble de leurs concitoyens.

 

Pourquoi des statuts aussi fermés ?

 Les statuts sont écrits avec l’idée de devoir protéger l’association à terme d’un détournement de son but par des groupes d’intérêts qu’ils soient de la société civile ou privés, politiques ou syndicaux. Les statuts s’adapteront à l’évolution de l’association. Plus nous serons forts, nombreux et organisés et plus l’instance dirigeante s’ouvrira et évoluera.

 

Pourquoi laisser des commentaires agressifs ? Ils nous desservent !

 Nous ne le pensons pas ; il est important que soit transmis le besoin de se défendre sans filtre pour ne pas dénaturer la perception de la volonté populaire. Il est question de faire concrètement face à la réalité de la violence et à prévenir l’oppression avec le port d’arme. Il n’y a pas de raison de modérer les gens qui veulent un port d’arme -et donc a priori honnêtes- pour pouvoir se défendre.

 Respecter la volonté et la responsabilité des personnes implique de refuser un rôle de police de la pensée.

 Nous modérons dans cet esprit toutefois : les attaques ad hominem, les commentaires hors la loi, les insultes répétées, le spam (répéter 10 fois les mêmes arguments en ne changeant que la forme), la publicité explicite pour les partis politiques, les commentaires n’ayant pour but que de dénigrer nos convictions, les commentaires hors sujet. Nous bannissons les personnes qui font preuve de malveillance envers l’association, ses membres et ses sympathisants ou encore qui détournent les propos à des fins politiques ou de propagande.

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on Twitter4Share on Tumblr0