Charte de l’ARPAC

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter10Share on Tumblr0

ARPAC logo

Charte de l’Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen

 

Le but de l’ARPAC

L’ARPAC vise le rétablissement et la pérennisation du droit naturel et imprescriptible de l’homme à se défendre individuellement et d’avoir accès aux moyens qui s’y rapportent.

 

Les missions et engagements de l’ARPAC

  • Œuvrer pour que le citoyen ait légalement accès aux moyens de défense individuelle, droit à leur port, à leur utilisation en cas de nécessité et pour s’entraîner, en particulier les armes à feu et ce au titre de la défense individuelle.
  • Ne pas soutenir la mise au service de l’individu porteur d’arme à un secteur public, privé ou à une milice légale ou non.
  • Promouvoir la sécurité globale du fait d’un maillage de la population par des citoyens légalement armés.
  • Réfléchir sur la défense individuelle, les libertés civiles et leur protection.
  • Proposer des solutions concrètes pour améliorer la défense individuelle des citoyens.
  • Soutenir les acteurs qui s’engagent pour un but similaire à celui de l’ARPAC.
  • Conseiller et aider les demandeurs de permis de port d’arme.

 

Les valeurs et principes fondamentaux qui portent l’ARPAC

  • La liberté : la liberté individuelle, la liberté de conscience, la liberté d’expression, les libertés civiles, la liberté de se défendre, de défendre sa liberté.
  • L’égalité : en ayant les moyens de briser la loi du plus fort.
  • La bienveillance : en respectant la volonté et l’intégrité des individus.
  • La sécurité : le droit de se défendre est le premier droit de tout être vivant.
  • Le droit à la propriété : pouvoir acquérir des armes, les posséder en propre, pouvoir en faire le legs et en hériter. Pouvoir protéger son patrimoine, sa demeure et ses biens.
  • La démocratie : le citoyen armé est un principe démocratique.
  • La responsabilité : que les individus soient les premiers responsables de leur propre sécurité et de celle de ceux qu’ils chérissent.

 

 

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter10Share on Tumblr0