Après l’attaque de Londres, les activistes Anglais réclament le droit de porter une arme (traduction)

Share on Facebook511Share on Google+1Tweet about this on Twitter71Share on Tumblr0

L’équipe de traducteurs de l’ARPAC vous propose la traduction d’un nouvel article : After London Attack, British Gun Activists Call For Right To Bear Arms de vocativ.com.

 

Après l’attaque de Londres, les activistes Anglais réclament le droit de porter une arme.

Une partie du mouvement réitère son appel pour l’assouplissement des lois sur les armes en réponse à la récente série d’attaques terroristes sur le sol Britannique.

Armed police officers walk near Borough Market after an attack left 7 people dead and dozens injured in London, Britain, June 4, 2017. REUTERS/Peter Nicholls – RTX38X13

 

06 Juin 2017 à 4:15 AM ET

 

Des activistes britanniques recommandent d’assouplir les lois sur les armes suite à l’attaque terroriste de Daesh de samedi qui a fait huit morts et en a blessé presque cinquante autres dans le centre de Londres.

« Ces tragédies peuvent avoir ouvert les yeux sur l’inefficacité de nos lois », a dit à Vocativ Dave Ewing, un représentant du groupe de défense des détenteurs d’armes, Firearms-UK.

Firearms-UK, ainsi que d’autres groupes de défense tels que Arm UK CitizensLegalise Guns in the UK, et England Wants Its Guns Back, se sont unis sur les réseaux sociaux en réponse à l’attaque du London Bridge, qui était la troisième attaque sur le sol Britannique en quelques mois et ce, afin de critiquer fortement le gouvernement qui maintient des restrictions sévères sur la détention d’armes.

Ils accusent le gouvernement de laisser ses citoyens exposés aux terroristes et criminels violents, pendant que les politiciens profitent de « gardes du corps armés 24 heures sur 24 qui les protègent tout en continuant de vendre leur mensonge statuant que les armes à feu ne sont pas compatibles avec la protection personnelle » disait une publication Facebook de Firearms-UK au lendemain de l’attaque du London Bridge.

 

Via Firearmsuk.org

 

La détention d’armes est très restreinte en Grande-Bretagne et l’une des plus dures d’Europe. Après une fusillade dans une école qui a tué 15 enfants et leur professeur en 1996, le gouvernement Britannique a légiféré sur le bannissement des fusils d’assaut et des armes de poing et ont renforcé les vérifications pour les autres types d’armes à feu. La détention illicite d’arme à feu est par ailleurs relativement basse en Grande-Bretagne, qui n’a pas les frontières aussi poreuses que celles de ses voisins.

Le mouvement « gun rights » britannique reste de ce fait, marginal en comparaison aux USA, où porter une arme est assuré par le deuxième amendement de la Constitution. Les défenseurs britanniques des armes appellent à des réformes mineures des lois des armes qui permettraient au gouvernement de maintenir une supervision stricte sur la détention d’armes, des contrôles préventifs et une formation obligatoire au maniement des armes, tout en offrant la possibilité aux détenteurs d’armes de les utiliser dans le cadre de la légitime défense.

 

Nous ne pouvons pas ramener les morts, nous pouvons protéger les vivants. Apprenez à vos amis à tirer.

 

Ewing, de Firearms-UK, mentionne que son mouvement a gagné en puissance de manière régulière depuis sa mise en ligne ce qui permet à ses membres britanniques de se connecter et de communiquer avec leurs semblables américains qui sont enclins à faire connaitre leur agenda pro-armes y compris à l’étranger.

 

Via Britain wants its Guns Back

En 1900, tout Anglais pouvait posséder toute arme moderne, pourtant le crime était si rare que les Bobbies ne portait que rarement une arme. Maintenant, les britanniques sont désarmés, et pourtant les crimes violent sont si fréquents que les flics portent des mitrailleuses légères. Le contrôle des armes N’EST PAS le contrôle du crime.

Beaucoup d’Anglais, ainsi que leurs supporters américains, ont été indignés lorsqu’après l’attaque de samedi, la police a publié un tweet avertissant les personnes dans la zone de « courir, se cacher et ensuite d’alerter les autorités ». Les officiers sur place ont également crié aux passants de se disperser, une réaction qui selon les experts de la sécurité ont probablement sauvé des vies.

« Aux Etats-Unis, il est conseillé de courir, se cacher et de SE BATTRE si vous êtes attaqué. Au Royaume-Uni, c’est courir, se cacher, et avertir et ceci démontre à quel point les autorités se soucient peu de nous. Nous ne nous sauvons pas du caïd de la cour de récré, nous ne sommes pas en mesure de courir ou de se cacher et ne pourrions pas avoir le temps d’avertir [sic] » commentait une publication récente sur la page Facebook de Firearms-UK. Une personne à laissé une vidéo d’instruction produite au Texas afin de survivre à une fusillade.

Après l’attaque de Londres, des douzaines de publications sur les réseaux sociaux écrites par des Américains plaident en faveur de la diminution du contrôle des armes à feu afin d’éviter de futures attaques.

« Je suis vraiment attaché au plus ancien et loyal allié de mon pays, et j’en ai ras le bol de voir des voyous commettre des atrocités en toute impunité » a dit un américain en ajoutant qu’il a un permis de port d’arme dissimulé sur la page Facebook privée du groupe England Wants Its Guns Back. “Vous avez tout ce qu’il faut, en quantité suffisante, pour vous prémunir de ces fanatiques. Votre gouvernement doit simplement arrêter d’aller droit dans le mur » .

 

Share on Facebook511Share on Google+1Tweet about this on Twitter71Share on Tumblr0